Spécialistes de la formation professionnelle (en salle, à distance et en ligne) à Vitré (Ille-et-Vilaine) et à La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Formation professionnelle : Comment transformer sa présentation en bande-annonce ?

Et si vous mettiez au point une véritable bande-annonce ?

Pas toujours facile de se présenter ou tout simplement de parler de soi, de son entreprise et de son activité professionnelle. Quand il faut essayer de rendre sa présentation intéressante, voire carrément attractive, sans avoir le sentiment d’en faire trop ou de passer pour un prétentieux… cela semble finalement assez difficile.

Pourtant que l’on soit Commercial, Manager, DRH, Dirigeant, que l’on cherche à vendre ou simplement à promouvoir, c’est une étape essentielle et nous savons depuis longtemps que nous n’avons que quelques instants pour convaincre.

Pourquoi parler de bande-annonce ?

Imaginez que vous vous rendez au cinéma pour regarder le dernier film de votre choix, entre le démarrage de la séquence et les pubs, vous allez pouvoir profiter des bandes annonces des films qui sont déjà ou seront prochainement à l’affiche.

Imaginez maintenant que le prochain blockbuster soit annoncé de la manière suivante : notre film a réuni 57 acteurs principaux et 1 356 figurants, il a nécessité 134 jours de tournage et 1 256 heures de montage, c’est un film policier qui raconte une histoire de gangsters pendant la prohibition et il sera diffusé pendant 6 semaines dans 12 650 salles dans le monde.

Cela vous parait certainement incongru et pas du tout attractif, nous sommes d’accord ; et c’est pourtant ainsi que la plupart des professionnels présentent leurs activités, c’est-à-dire de manière descriptive avec des informations, des chiffres et surtout sans donner de sens, sans livrer de bénéfices potentiels pour l’interlocuteur et surtout sans émotions.

Comparatif entre une présentation classique,  » descriptive et horizontale » et une présentation percutante,  » attractive et verticale  » :

Partons d’une situation concrète en s’appuyant sur un exemple en dehors d’un contexte purement « business » pour prendre un peu de recul et mieux comprendre le mécanisme.

Imaginez donc un Instituteur qui lors d’une soirée réseaux du Rotary présenterait son métier de la manière suivante :

 » Bonsoir, je m’appelle Jean-Louis MARTIN et je suis instituteur. Ma classe est composée de 27 élèves entre 10 et 12 ans auxquels je dispense 28 heures de cours par semaine, chaque année entre septembre et juin. Ce sont des cours de français, de mathématiques, d’histoire, de géographie, de sciences ainsi que quelques heures de sport et de travaux manuels. J’exerce cette profession depuis 17 ans, au début de ma carrière en région parisienne et depuis l’année dernière, mon école est située à 9 km au sud du Mans. « 

C’est ainsi que la plupart des professionnels se présentent : ils décrivent leurs clients, leurs activités, leur niveau d’expérience et l’endroit où leur entreprise est implantée.

Que pensez-vous de cette présentation ?

Imaginez maintenant que ce même instituteur ait travaillé sa présentation-flash pour en faire une véritable bande-annonce et donner envie à ses interlocuteurs de s’intéresser à son métier, il pourrait par exemple se présenter de la manière suivante :

 » Bonsoir, mon nom est Jean-Louis MARTIN et j’ai la chance d’exercer un métier fabuleux : professeur des écoles. J’ai un public de pré-adolescents de 10 à 12 ans, des jeunes en pleine transformation. Et mon métier, c’est de les aider à comprendre le monde qui les entoure pour devenir progressivement des adultes responsables et épanouis. J’ai une passion particulière pour l’enseignement des connaissances fondamentales, indispensables à la réussite : la langue française et l’arithmétique. Mon approche de l’apprentissage est inversée par rapport au schéma traditionnel : je pars toujours de leurs points forts. Les 2 années vécues au sein de ma classe est une expérience marquante pour mes élèves qui viennent souvent me revoir des années plus tard. « 

Que pensez-vous de cette présentation ?

Comment pourriez-vous vous en inspirer pour perfectionner votre présentation-flash ?

Décodage : Repérez l’utilisation méthodique de la présentation-flash

Qui suis-je ?

 » Bonjour mon nom est Jean-Louis MARTIN et j’ai la chance (positif) d’exercer un métier fabuleux (émotion) : professeur des écoles (valorisation). « 

À qui et à quoi puis-je servir ?

 » J’ai un public (émotion) de pré-adolescents (expertise) de 10 à 12 ans, des jeunes en pleine transformation (empathie). Et mon métier, c’est de les aider à comprendre (sens) le monde qui les entoure pour devenir progressivement des adultes responsables et épanouis (bénéfice-client). « 

Quelle est ma spécialité ?

 » J’ai une passion (émotion) particulière pour l’enseignement des connaissances fondamentales (expertise), indispensables à la réussite (bénéfice) : la langue française (plus gratifiant que simplement : le français) et l’arithmétique (mot peu employé pour surprendre). « 

Quelle est ma différence ?

 » Mon approche de l’apprentissage est inversée (surprise) par rapport au schéma traditionnel : je pars toujours de leurs points forts (positif). « 

Quelle preuve puis-je vous apporter ?

 » Les 2 années vécues (mot fort) au sein de ma classe est une expérience marquante (émotion) pour mes élèves qui repassent souvent me voir bien des années plus tard (émotion / preuve). »

Les Grands Hommes, plus que les autres, ont compris qu’une préparation rigoureuse était la clé du succès. A ce titre, Winston CHURCHILL nous livre deux conseils intéressants :

« Un bon discours improvisé nécessite au moins trois semaines de préparation. »

« Si tu échoues dans ta préparation, prépare-toi à échouer. »

Charles DE GAULLE propose lui aussi sa recette du succès, en rare confidence avec un journaliste, il révèle sa méthode de préparation pour ses interventions en public : « Les choses que je veux faire savoir, que je trouve importantes, j’y pense longtemps. Je les écris toutes. Je les apprends par cœur. Je travaille beaucoup et longuement. Je me donne un mal de chien et je les récite parce que je veux qu’on les sache (…) Ce sont les seules choses qui ont de l’importance à mes yeux. Et puis il y a les autres, que je dis comme ça, sans les avoir préparées, sans y penser, sans les avoir apprises. » (Extrait du livre De Gaulle, Une certaine idée de la France).

Il s’agit donc de vous préparer pour montrer à vos interlocuteurs que vous êtes l’expert dont ils ont besoin, que vous exercez votre profession de manière unique et pour faire passer des émotions qui donnent envie d’en savoir plus, d’aller plus loin dans la relation. Rappelez-vous ce principe : il ne s’agit pas de dire que vous êtes meilleur que les autres, bien sûr ; il s’agit de démontrer et de faire ressentir que vous êtes différents.

Et c’est sur une citation d’Abraham LINCOLN que je conclurai cet article :  » Lorsque je me prépare à discuter avec quelqu’un, je consacre un tiers du temps à penser à ce que je vais dire et deux tiers du temps à penser à ce que l’autre va me dire. « 

Car ne vous y trompez pas, lorsque votre interlocuteur vous invite à vous présenter, il ne s’intéresse pas véritablement à ce que vous faites, il cherche en réalité à savoir en quoi vous êtes différent des autres, de quelle manière vos activités se distinguent de celles des autres et surtout, surtout… ce que vous pourriez lui apporter, quels bénéfices il pourrait retirer de vos spécialités.

En résumé, une bande annonce efficace et percutante doit surtout vous permettre de faire ressentir à votre interlocuteur tout le profit qu’il pourrait tirer à travailler avec vous !

Par François LAURENT-BESSON

Formation en salle, en ligne, séminaire, conseil, coaching et conférence :

Retrouvez toutes nos actualités
sur notre page LinkedIn !

Contactez-nous