Menu latéral
Se connecter
PraXis Développement - Accélérateur de succès depuis 2001 - Formation - Conseil - Séminaire - Conférence - Marketing - Rennes - Nantes - Brest - Caen - Rouen - Le Mans - Angers - Paris
 
PraXis Développement – Formation – Conseil – Séminaire – Conférence | L’entretien de recadrage
3241
single,single-post,postid-3241,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

Blog

L’entretien de recadrage

L’entretien de recadrage est une reprise d’autorité progressive. Il est nécessaire d’être mis en place quand des débordements sont constatés, cela a pour but de recadrer les équipes, de rappeler vos exigences et de maintenir une bonne ambiance au sein de l’entreprise.

Ce type d’entretien, un peu délicat, peut être mis en place de la manière suivante :

  • Faire référence à la règle
  • Donner des consignes claires
  • Mettre les salariés face à leurs responsabilités
  • Clarifier les  sanctions possibles
  • S’appuyer sur l’autorité de son supérieur si nécessaire
  • Mener régulièrement un point/bilan avec ses collaborateurs

Beratungsgespräch: Arbeitskollegen besprechen etwas

Pour effectuer correctement un recadrage, le manager doit adopter la posture de l’arbitre en menant trois entretiens successifs.

Pour le premier entretien, le manager va considérer qu’il est 100 % fautif. Pourquoi ? Il avait mal expliqué la règle ou pas suffisamment. Il va donc expliquer la règle et s’assurer qu’elle est comprise et acceptée. Il va chercher à obtenir l’engagement du collaborateur.Pour effectuer correctement un recadrage, le manager doit adopter la posture de l’arbitre en menant trois entretiens successifs.

Dans l’hypothèse où un écart est encore commis, le manager va devoir à nouveau s’entretenir avec son collaborateur. Pour ce second entretien, le manager et le collaborateur sont, cette fois-ci, tous les deux fautifs à 50%. Le manager va donc rappeler la règle une nouvelle fois et apporter la preuve de l’écart être la règle et le fait constaté. Le manager va ensuite évoquer la sanction possible en cas de nouvel écart. Et pour finir, il va rechercher un nouvel engagement de la part de son collaborateur. 

Un troisième entretien sera nécessaire si un écart de conduite est à nouveau observé. Le collaborateur sera alors 100% fautif et la sanction devra être appliquée.

Important ! En revanche, dès que le manager constate un progrès de la part du salarié, dès que le collaborateur respecte à nouveau la consigne, le responsable doit valoriser son comportement et l’encourager à continuer

Aucun Commentaire

Ecrire un commentaire